Devis pour un diagnostic immobilier au plomb

Plusieurs entreprises entrent actuellement en concurrence dans l’établissement d’un diagnostic immobilier. Si vous souhaitez vendre ou louer un bien, il est recommandé de demander un devis directement sur ce site afin que vous puissiez avoir une idée de ce qui vous attendra.

Par ailleurs, la consultation d’un devis vous permettra de faire une comparaison des services et tarifs proposés par certains artisans. Le service devis est gratuit et sans engagement. Que vous soyez particulier ou entreprise, sachez que le devis en ligne est disponible à tout moment pour tous les diagnostics nécessaires à votre
transaction.

Pourquoi doit-on faire un diagnostic plomb ?

Fotolia
Le diagnostic plomb est obligatoire. Du coup, sa non-réalisation entraine une indemnité et une pénalisation pour le vendeur. Le diagnostic plomb, connu également par constat de risque d’exposition au plomb, est un document qui vise à informer l’acheteur sur la présence ou non de plomb dans le bien en question.

Pour rappel, le diagnostic se fait sur les revêtements du logement, y compris les peintures anciennes, les briques et la plâtre ainsi que sur ses annexes s’ils sont destinés à un usage courant. Le diagnostic plomb est facile à réaliser grâce à deux techniques qui sont toutes très efficaces, à savoir les détecteurs à fluorescence X et le prélèvement d’échantillons à analyser en laboratoire.

Bien que le tarif du diagnostic varie en fonction de plusieurs facteurs comme la superficie du bien, la région, etc., l’idéal serait ainsi de faire une demande de devis afin d’éviter les mauvaises surprises sur le plan budgétaire.

D’autres informations

danger-icone

La durée de validité du constat de risque d’exposition au plomb ou Crep est de 6 ans pour les maisons mises en location tandis qu’elle est de 12 mois pour les biens mis en vente.
Le rapport effectué par le diagnostiqueur, pour être valide, doit contenir ces divers éléments, dont le tableau récapitulatif des résultats du repérage, les mentions obligatoires en cas de détection de revêtements contenant du plomb de l’ordre 1, 2 ou 3.
Le document doit, par ailleurs comporter une notice d’information sur les risques d’intoxication au plomb et sur la première page, toutes les données, y compris l’identification et coordonnées du propriétaire et de l’organisme de repérage, l’attestation du détecteur à fluorescence X ou encore la référence du contrat d’assurance du diagnostiqueur.

Se mettre à la plomberie pour les nuls
La plomberie en IDF